Témoignage d’accouchement avec sage-femme

Giselle Breton, Bonaventure

Enceinte de mon troisième, ma démarche débuta lors des suivis médicaux où je me retrouvais avec tout plein de personnes malades autour de moi dans la salle d’attente.  Ça me rendait très mal à l’aise, moi qui portais la vie.  En fait, j’aurais bien laissé ma place à ces personnes nécessitant les soins d’un professionnel spécialisé pour soigner les maladies.  Une amie à qui je partageais ce malaise me parla d’une sage-femme qu’elle connaissait dans la région et ce fut le début d’une belle et grande aventure.

Dès la première rencontre, nous avons été conquis. Lors du suivi de grossesse avec la sage-femme, elle prenait bien soin d’intégrer mon conjoint et mes enfants et c’est près d’une heure à chaque fois que nous passions avec elle. Quelle différence avec le suivi médical traditionnel que nous avions connu auparavant. Elle me posait à chaque fois un tas de questions pour vérifier non seulement ma santé, mais aussi mes inquiétudes, mes peurs, mon adaptation à ma réalité, ma préparation face à la douleur de l’accouchement, etc. D’une rencontre à l’autre, de façon individuelle ou en groupe de parents qu’elles rassemblaient par date prévue d’accouchement, elles nous transmettaient tout plein d’outils et de trucs pour notre bien-être et pour nous préparer concrètement à faire face à l’intensité de l’accouchement et du postnatal.

Lors de l’accouchement, elle fut présente du tout début jusqu’à la fin, ça c’est vraiment exceptionnel. Elle connaissait très bien mes craintes et mes besoins, avait une très grande confiance au processus naturel de la naissance et en mes capacités d’accoucher. Elle disposait de tout plein d’outils à nous suggérer et m’encourageait toujours à suivre mon instinct, à me mobiliser et à utiliser les positions qui me convenaient le mieux, sans aucune restriction pour la poussée. Et tout ceci, sans aucun changement de quart de travail qui nous obligeait, dans les expériences précédentes, à devoir nous réadapter continuellement à de nouvelles personnes.

Après quelques heures de travail, notre fils est né au pied de notre lit. J’étais accroupie, adossée sur mon conjoint et nos enfants sont venus nous rejoindre pour l’accueillir. Notre garçon est arrivé tout en douceur, dans la chaleur de notre foyer, à travers les massages, les chants et les bons soins de notre équipe sages-femmes. Quelques heures plus tard, mes grandes filles sont allées prendre leur bain, je leur ai raconté leur histoire avant qu’elles aillent se coucher et nous nous sommes tous rejoints le lendemain matin pour un déjeuner au lit en famille, autour de notre petit trésor. Quelle joie, quel moment de grâce.

Après la naissance, le suivi vigilant et soutenu de notre sage-femme dans les premières semaines, s’assurant de la santé et du bien-être de tous, du bon démarrage de l’allaitement et de mon moral, m’a vraiment touchée et grandement supportée. Encore là, pas d’histoire à répéter, elle nous connaissait tous et poursuivait son suivi de façon humaine, professionnelle et préventive. Cette sage-femme restera toujours une personne très signifiante dans notre vie.

Lors de mes 2 premiers accouchements, j’ai eu la chance d’avoir la crème des médecins et j’ai été très satisfaite des soins que j’ai reçus à ce moment-là. Mais après avoir connu l’approche sage-femme, j’ai souhaité que toutes les femmes ayant une grossesse normale ait cette même chance et puissent goûter ce suivi beaucoup plus naturel pour la naissance de leur enfant. J’ai compris aussi qu’il n’y avait pas de comparaison à faire entre les deux professions, que c’était tout simplement différent, que ces deux professionnels de la santé n’avaient pas le même mandat, la même disponibilité de temps, ni la même formation. Les sages-femmes passent quatre années universitaires à se consacrer entièrement au processus complet de la naissance, ce qui n’est pas comparable avec la formation en obstétrique offerte aux médecins, ce qui fait des sages-femmes les spécialistes de la naissance naturelle.

Pour toutes ces raisons, si j’avais à accoucher à nouveau, c’est sans aucune hésitation que j’opterais pour un suivi sage-femme, en toute confiance et sécurité. Merci à toutes ces femmes-sages qui ont une confiance profonde au processus physiologique naturel qu’est la naissance et en la capacité des femmes d’enfanter dans toute leur puissance. Ce fut une expérience inoubliable de reprise de pouvoir dans ma vie de femme.

 Retour aux témoignages

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s