Implantation d’un service de sages-femmes dans la Baie-des-Chaleurs

Rappelons-nous que la naissance n’est pas une maladie, mais plutôt un processus physiologique normal et naturel. Nous considérons que le droit au libre-choix du professionnel de la santé (médecin ou sage-femme) est fondamental.

Dans la Baie–des-Chaleurs, le débat tourne autour de la question de la faisabilité, en tenant compte du nombre de naissances et de l’étendue de notre territoire.

Malgré le fait que la population soit satisfaite des soins médicaux professionnels et humains actuellement prodigués par les médecins et infirmières du Centre de santé et de services sociaux Baie-des-Chaleurs (CSSSBC), la venue de sages-femmes dans l’équipe ne ferait que bonifier ce service.

Selon la Politique de périnatalité 2008-2018, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) prévoit développer les services de sages-femmes et les rendre accessibles aux familles qui en font la demande dans toutes les régions du Québec d’ici 2018.

Le collectif est conscient que tout changement amène des inquiétudes, des résistances et des craintes qui sont tout à fait légitimes.  Comme mentionné en conclusion de l’Étude de faisabilité Déploiement des services de sages-femmes dans la Baie-des-Chaleurs :

« Il est essentiel de se pencher sur les défis et identifier des pistes de solution afin que chacun puisse y développer une pratique professionnelle satisfaisante dans une équipe interdisciplinaire, tout en soutenant les femmes et les familles. 

Partout où les services de sages-femmes sont sur le point d’être mis en place, il y a une opposition initiale. (…) Tout changement demande un temps d’adaptation où tous les acteurs doivent s’apprivoiser, remanier l’équipe, repenser l’approche, les interfaces, et créer un climat de confiance et de respect mutuels.

Partout où les services sages-femmes sont en place, l’équipe périnatale s’enrichit et ne voudrait pas retourner en arrière. »