Avantages pour la Baie-des-Chaleurs

Le service d’obstétrique s’en trouve bonifié

  • Augmentation de l’expertise globale en obstétrique.
  • Possibilité de créer un projet modèle interdisciplinaire régional axé sur la complémentarité et la coopération.

L’impact pour les ressources humaines est favorable

  • Consolidation des équipes de périnalité.
  • Possibilité de collaborations interprofessionnelles.
  • Bon potentiel de recruter dans un contexte de rareté des ressources humaines.
  • Possibilité de concentrer les services de médecins pour les questions médicales.
  • Libération de temps à d’autres fins : les rencontres prises en charge par les sages-femmes permettront à des professionnels d’être affectés à d’autres tâches.

L’impact financier est favorable ou neutre

  • Apport d’argent neuf au CSSSBC par le MSSS pour l’implantation du service de sages-femmes.
  • Rapatriement progressif de naissances ayant actuellement lieu au Nouveau-Brunswick (facture évitée pour le MSSS).
  • Utilisation réduite de services hospitaliers (naissances à domicile).
  • Réduction du temps de séjour à l’hôpital pour les naissances s’y déroulant. Les sages-femmes font le suivi postnatal à domicile pour la mère et le bébé.
  • Réduction potentielle du nombre de consultations aux urgences et diminution des admissions hospitalières pendant la grossesse, notamment pour le «faux travail».
  • Réduction des services de prélèvements sanguins et vaginaux, qui peuvent s’effectuer en consultation avec les sages-femmes. .

Les avantages pour les femmes et les familles sont grands

  • Approche globale et complète, centrée sur la famille, sur la reconnaissance des compétences personnelles des femmes et sur un accompagnement continu et personnalisé.
  • Cours prénataux disponibles, possiblement partagés entre plusieurs professionnels.
  • Suivi intensif : 12 rencontres d’environ une heure avant la naissance et 3 rencontres après la naissance.
  • Possibilité d’avoir un accouchement vaginal après césarienne (AVAC).
  • Amélioration de la satisfaction des femmes et taux d’allaitement plus élevé, en ayant une ressource dédiée.
  • Risques de complication moindres.
  • Meilleure compréhension par les parents de leur rôle, notamment pour le père. Facilitation de l’attachement parental.
  • Possibilité d’une offre de services améliorée : les sages-femmes pourraient faire les cytologies et les prélèvements pour ITSS pour la population générale.
  • Amélioration de la santé mentale des femmes.